Histoire

Histoire

Le chat russe est également connu sous le nom de bleu russe, de bleu d’Arkhangelsk ou chat maltais. Les premiers sujets connus ont débarqué en Grande Bretagne en provenance d’Arkhangelsk, en Russie, d’où les noms de chat d’Arkhangelsk, d’archange, ou d’archange bleu qu’ils ont reçu à cette époque. Certains d’entre eux ont été exposés lors de la première exposition féline, à Crystal Palace en 1871, dans une classe consacrée aux chats bleus. Dès cette exposition, on put voir des sujets à poils long.

Selon certaines hypothèses, ce chat serait originaire du bassin méditerranéen, comme le Chartreux. De là, il serait remonté par l’est vers la Russie où il était apprécié comme animal de compagnie et chassé pour sa fourrure chaude, et par l’ouest vers Malte et l’Espagne, ce qui lui a valu d’être surnommé chat de Malte ou chat espagnol bleu. C’est d’ailleurs sous le nom de chat de Malte qu’il est apparu en France en 1925. La race prit le nom de bleu russe en 1939. Avec la seconde guerre mondiale, l’élevage du chat russe disparut presque entièrement d’Europe. De son côté, sa variété à poil long fut presque oubliée. L’élevage du bleu russe réapparut dans les années 60 où des croisements avec le siamois furent tentés avant que ce croisement fut interdit en 65 et que que la race se stabilise. C’est aussi dans les années 60 que la race devint populaire aux États-Unis. En 1984, aux États-Unis, Sarah Cobb recréa la variété à poils mi-longs du bleu russe qui prit le nom de Nebelung (créature de la brume). Des échanges avec la Russie permirent d’enrichir le pool génétique. De plus, il s’avéra par la suite que le très rares bleus russes étaient porteurs du gène récessif responsable du poil mi-long, ce qui se révéla également un apport précieux. Enfin, les amoureux de I’inattendu parvinrent à faire reconnaître le bleu russe de couleur noire et le bleu russe de couleur blanche. Au passage, la race fut rebaptisée russe, le nom de bleu russe restant réservé aux sujets de couleur bleue.

Ce n’est que depuis très récemment que le Nebelung est présent en France (2008) et à l’heure actuelle il est très rare d’en rencontrer!

 

Extrait de « Le chat de race et son histoire » de Didier Hallépée

 

Elevage familial de Nebelung et de Bleu russe